Poissons et crustacés : le bio, pour tous les goûts

Par contre, pour les amateurs de poissons et crustacés, bonnes nouvelles : il existe bien des saumons issus de l’élevage biologique et celui-ci doit être privilégié non seulement pour sa qualité mais surtout pour faire face aux menaces qui pèsent sur ce poisson (en savoir plus sur la production de saumon).

Developpement durable article

A côté de l’élevage bio du saumon, encore trop rare, les autres modes d’élevage sont en effet des plus nocives :

  • le saumon d’élevage industriel  : souvent gavé et soumis à une stimulation lumineuse
  • artificielle pour pouvoir le nourrir à n’importe quelle heure. Le sel est également directement injecté dans sa chair. Ce procédé tout sauf naturel permet de grossir la quantité de poisson mais atténue le goût de la chair.
  • Le saumon risque de ne pas remonter la pente
    • le saumon pêché en mer, plus connue sous le nom de saumon de l’Atlantique, est, lui , en danger d’extinction dû à sa surexploitation (surpêche). Les saumons ont ainsi complètement disparu de 15 % des 2000 rivières dans le monde où ils se reproduisent. De plus le saumon sauvage présent sur le marché provient essentiellement de la Baltique, fortement polluée : il concentre dans sa chair de fortes doses de métaux lourds, comme le mercure…
    • Outre l’apposition d’un label bio, vous pouvez reconnaître un saumon bio par sa couleur, quasi beige, due aux pigments des aliments qu’il consomme, alors que la « jolie » couleur orange des saumons d’élevage industriel est due à des pigments de synthèse…Un poisson biologique est aussi plus ferme qu’un poisson d’élevage traditionnel. Il présente un goût plus doux provenant probablement de son alimentation à base de résidus de poisson frais, de soja, de blé et d’huile de poisson, le tout certifié bio.

      De même, sachez que l’élevage bio n’a pas recours aux antibiotiques, ni curatifs, ni préventifs, et qu’il garantit une alimentation sans OGM.

      Vous en trouverez relativement facilement : depuis 2000, le label AB certifie les poissons issus d’élevage biologique,et quasiment tous les grands distributeurs commercialisent désormais des tranches de saumon fumé ou frais bio.

    • Les huîtres, 100 % bio !

      Vous pouvez consommer des huîtres à volonté : non seulement elles sont bonnes pour la santé, mais elles sont aussi toutes bio (et leur coquillage peuvent servir en compost…).

      Peu caloriques (110 kcal la douzaine), riches en oligo-éléments (fer, magnésium, calcium, etc.) et vitamines, les huîtres sont élevées dans la mer, sans ajout de produits chimiques, dans des zones qui  font l’objet d’une vérification stricte de la qualité de l’eau.

      Developpement durable article

      De ce fait,  aucun label bio n’est apposé pour les huîtres, même si certaines se sont vues décernées le label Rouge (Marennes Oléron Fines de Claires et Spéciales Pousse en Claires) garantissant qu’elles sont soumises à des normes de contrôle exigeantes.

      Planetoscope : Production d’huîtres en France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *